Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
5 août 2022 Anglais

Les 48 premiers ressortissants français du Rwanda sont arrivés à Roissy. Sur place, les affrontements interethniques auraient fait plusieurs dizaines de milliers de victimes

Fiche Numéro 29571

Numéro
29571
Auteur
Piquet, Laurence
Auteur
Leymergie, William
Auteur
Bonnant, Romuald
Date
11 avril 1994
Amj
19940411
Heure
07:30:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 7 h 30 [1:53]
Titre
Les 48 premiers ressortissants français du Rwanda sont arrivés à Roissy. Sur place, les affrontements interethniques auraient fait plusieurs dizaines de milliers de victimes
Soustitre
Les rebelles du Front patriotique sont décidés à prendre Kigali pour mettre un terme au carnage perpétré par les troupes gouvernementales.
Taille
7444771 octets
Source
Fonds d'archives
INA
Type
Journal télévisé
Langue
FR
Résumé
- Ils sont des milliers d'Occidentaux à fuir le pays. Depuis cinq jours, le Rwanda connaît un nouveau bain de sang. Cela fait une trentaine d'années que ce pays est le théâtre de massacres interethniques. Hier soir les premiers rescapés français sont arrivés à Roissy.
- Il est minuit à l'aéroport de Roissy. Les 48 premiers ressortissants français évacués du Rwanda retrouvent leurs proches avec soulagement. Une femme en provenance du Rwanda : "C'est un petit peu égoïste de dire qu'on est soulagé vu le nombre de morts qu'il y a là-bas… Des gens qu'on connaissait, des amis rwandais qui travaillaient avec nous".
- Au même moment, à l'aéroport de Bonn, le même spectacle : cette fois, 120 citoyens allemands et une vingtaine de Suisses arrivent du Rwanda épuisés.
- Sur place, la situation aurait atteint une dimension tragique. Les affrontements interethniques auraient fait plusieurs dizaines de milliers de victimes. Selon les organisations humanitaires, les rues de Kigali sont devenues de véritables coupe-gorges. Les morgues sont débordées par les arrivées de corps d'hommes tués à coups de machettes.
- Dans le Nord du pays à 50 kilomètres de la capitale, de nombreuses fosses communes ont été improvisées pour enterrer les cadavres qui jonchent les rues.
- Face à face, les militaires de l'armée régulière, auxquels le gouvernement provisoire a demandé de faire taire toute révolte, et les rebelles du Front patriotique du Rwanda décidés à prendre Kigali pour, disent-ils, mettre un terme au carnage perpétré par les troupes gouvernementales.