France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour:
27 février 2020 Anglais

To the Secretary general, Geneva. Subject : Rwanda

Fiche Numéro 10104

Numéro
10104
Auteur
Annan, Kofi A.
Date
Vendredi 8 avril 1994
Titre
To the Secretary general, Geneva. Subject : Rwanda
Cote
1050 ; Case No: ICTR-98-41-T Exhibit No: DNT 249 Date admitted: 25-5-2006 Tendered by: Defence Name of witness:
Taille
289019 octets
Nb. pages
3
Source
ONU
Fonds d'archives
RDP
Langue
EN
Titre rés.
Un avion français a atterri à Kigali dans la soirée du 8 avril
Résumé
Ce câble de Kofi Annan à Boutros Boutros-Ghali confirme qu'un avion français a atterri à Kigali avant le 8 avril à 22 h 15, heure de New York, donc 15 h 15 à Kigali. José de Pinho, chargé de l'entraînement des CRAP au bataillon paras-commando de Kanombe, signale dans Comprendre le génocide rwandais que deux avions militaires français ont atterri : - l'un le 7 après-midi, amenant 20 CRAP du 1er RPIMa « pour sécuriser l'Ambassade », pp. 88-90, 100. - l'autre le 8 au soir entre 19 h et 20 h. Il redécolle aussitôt à la stupéfaction d'Aloys Ntabakuze, commandant du bataillon paras-commando, qui a été appelé par le commandant de Saint-Quentin pour faire dégager la piste, pp. 96-97. Ce serait donc cet avion qui est signalé par la MINUAR à l'ONU. Kofi Annan note que Mérimée, l'ambassadeur de France, n'est pas informé et continue à dire au Conseil de sécurité qu'il ne faut pas intervenir. Aucun document belge à notre connaissance ne signale cet atterrissage. Il est à mettre en relation avec l'intention exprimée par le colonel Didier Tauzin de sauter sur Kigali dès le 7 avril et de prendre le commandement des FAR. (D. Tauzin, "Rwanda : je demande justice pour la France et ses soldats", pp. 90-92) Selon lui, ce projet aurait été contrecarré par le gouvernement. Pas totalement d'après le témoignage de l'adjudant De Pinho, que ce document ONU vient confirmer.