France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour:
26 août 2020 Anglais

Lettre à son excellence le Président de la République rwandaise. Objet : Compte rendu de réunion

Fiche Numéro 1116

Numéro
1116
Auteur
Bizimungu, Augustin
Date
Jeudi 29 septembre 1994
Titre
Lettre à son excellence le Président de la République rwandaise. Objet : Compte rendu de réunion
Cote
Case No: ICTR-98-41-T Exhibit No: P457A Date admitted: 12-12-2006 Tendered by: Prosecutor
Taille
9260431 octets
Nb. pages
49
Source
FAR
Fonds d'archives
Type
Pièce à conviction produite devant un tribunal
Langue
FR
Titre rés.
Compte rendu de la réunion des officiers du Haut
commandement des Forces armées rwandaises tenue du 2 au 8 septembre
à Goma
Résumé
Augustin Bizimungu préside. Le colonel Bagosora est absent de cette réunion (p. 49). Réclame un gouvernement restreint. Dénonce certains ministres. Rapatrier les fonds dus par Lemonnier, Barril (p. 38) Lemonnier a reçu 4.6 M $ (p. 41). Le 6 avril 1994 il n'a rempli que la moitié du contrat. Il refuse de verser 2.5 M $. La commande pour 4.5 M $ en Afrique du Sud n'a pu se faire car opposition sur les travellers cheques. 15 T des Seychelles n'ont pas été livrées. Dossier Barril : Formation opérations spéciales. un accompte de 1.2 M $ lui a été versé. L'opération Turquoise a fait rater la mission Barril. Une équipe de reconnaissance de sa missiona reçu 130.000 $. Il reste donc à recouvrer 1.07 M $. Garder les Interahamwe avec les FAR (p. 20). L'attentat du 6 avril n'étant que la goutte d'eau qui fait déborder le vase (p. 24). Rapport de la commission planification. Genèse du conflit. La phase débutée en avril 1994 avec l'assassinat du chef de l'Etat n'est que la mise en oeuvre d'un plan final qui voulait provoquer la guerre civile, provoquer le chaos, situation qui devait favoriser les opérations du FPR (p. 29). Cet événement malheureux a fait suite à des provocations diverses du FPR... Il est peu question de la France. Parmi les causes de la défaite (p. 31) est cité « le revirement subit de la France qui était le principal et le SEUL partenaire militaire sûr du Rwanda »