Page d'accueil

Base de données France Génocide Tutsi

Mise à jour :
08 février 2018
Anglais

L'attaché de défense français soutient les paysans organisés en groupes d'autodéfense

Date 13 octobre 1990
Auteur Galinié, René
Surtitre TD KIGALI 542 Confidentiel défense.
Titre Situation générale le 13 octobre 1990 à 12 heures locales
SourceAmbassade de France, Kigali
Fonds d'archivesArchives Mitterrand (F. Carle)
Taille175788 Octets
Pages2
CommentaireEn section Bravo, page 1, le Colonel Galinié note que les paysans hutus organisés par le MRND ont intensifié la recherche des Tutsis suspects. Des massacres sont signalés dans la région de Kibilira. Cette région n'a pas été affectée par les combats. Il s'agit là de massacres de Tutsi organisés par les autorités gouvernementales pour répliquer à une incursion armée de Tutsi exilés comme ça s'est passé plusieurs fois dans les années 1960. Galinié semble craindre une généralisation de ces massacres. Mais page 2 (section Charlie, paragraphe 2) l'attaché de Défense considère avec bienveillance « la fidélité des paysans hutu qui participent de plus en plus à l'action militaire à travers de groupes d'autodéfense armés d'arcs et de machettes ». Il souligne la nécessité de mieux armer ces paysans afin de pouvoir « inverser définitivement la situation en leur faveur ». Il ne fait que regretter leur armement primitif. Celui-ci n'est pas fait pour affronter les soldats du FPR, tous équipés de fusil d'assauts à répétition, il est fait uniquement pour massacrer des civils sans défense. Donc dès 1990, les militaires français admettent l'utilité de groupes d'autodéfense constitués de paysans mobilisés par le parti unique, qui n'ont pour seul but que de massacrer les Tutsi.
Retour