Page d'accueil

Base de données France Génocide Tutsi

Mise à jour :
08 février 2018
Anglais

L'ambassadeur Marlaud affirme sur RFI que le nouveau gouvernement est conforme aux accords de paix d'Arusha

Date 11 avril 1994
Auteur Boisbouvier, Christophe
Titre Transcription de l'émission Afrique Midi, RFI - Interview de l'ambassadeur Marlaud
SourceRFI
Extrait deV. Feuille, P.-E. Deldique, Mission d'étude sur le Rwanda. Analyse du contenu des journaux Afrique de RFI, 2 octobre 1990-18 juillet 1994, octobre 2006, Tome II, p. 59.
Taille1900375 Octets
Pages4
CommentaireInterrogé par Christophe Boisbouvier sur le nouveau gouvernement rwandais, l'ambassadeur de France, Jean-Michel Marlaud, affirme (page 4) que « la répartition des ministères et des portefeuilles ministériels est restée identique à ce qu'elle était dans le cadre du partage du pouvoir qui avait été prévu par les accords d'Arusha ». Ceci est complètement faux. L'accord d'Arusha signé le 4 août 1993, prévoyait l'installation des institutions de transition dans les trente sept jours après cette signature, soit au plus tard le 11 septembre 1993. Cf. Article 7 de l'Accord de paix d'Arusha entre le Gouvernement de la République rwandaise et le Front patriotique rwandais. L'article 6 prévoyait que M. Faustin Twagiramungu serait le Premier ministre de ce Gouvernement de Transition à Base élargie. M. Marlaud, auditionné devant la Mission d'information le 13 mai 1998, a reconnu avoir accepté qu'il n'en soit pas ainsi lors d'une réunion tenue le 8 avril 1994 dans son ambassade. Le Protocole d'accord sur le partage du pouvoir prévoyait cinq portefeuilles ministériels pour le Front patriotique rwandais (FPR). Cf. Accord d'Arusha sur le partage du pouvoir, 9 janvier 1993, articles 55 et 56. Le FPR n'obtient aucun portefeuille dans ce nouveau gouvernement formé lors d'un coup d'État que l'ambassadeur a contribuer à camoufler.
Retour