France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour:
27 février 2020 Anglais

Note à l'attention de Monsieur le Président de la République

Fiche Numéro 439

Numéro
439
Auteur
Quesnot, Christian
Date
Mardi 24 mai 1994
Titre
Note à l'attention de Monsieur le Président de la République
Soustitre
Objet : Correspondance du docteur Théodore Sindikubwabo, Président par intérim du Rwanda
Nom fichier
Taille
50984 octets
Nb. pages
1
Fonds d'archives
FM
Type
Note
Langue
FR
Titre rés.
Général Quesnot : « L'arrivée au pouvoir d'une minorité analogue aux Khmers rouges est un gage d'instabilité régionale ».
Résumé
Transmettant la lettre d'appel au secours du président intérimaire rwandais qui organise le génocide, le général Quesnot informe François Mitterrand que le FPR soutenu par l'Ouganda est en passe de l'emporter militairement et de parvenir à la conquête totale du pouvoir. Il estime que « l'arrivée au pouvoir dans la région d'une minorité dont les buts et l'organisation ne sont pas sans analogie avec le système des Khmers rouges est un gage d'instabilité régionale dont les conséquences n'ont pas été anticipées par ceux, y compris en France, dont la complicité et la complaisance sont patentes ». Il suggère donc par là au président de la République française d'intervenir militairement pour empêcher une victoire du FPR. Ce sera l'opération Turquoise pour laquelle la France réussira à obtenir un mandat de l'ONU en prétextant son caractère neutre et strictement humanitaire. Parlant d'une « minorité », Quesnot vise les Tutsi qui veulent conquérir le pouvoir. Son point de vue est au fond identique à celui des organisateurs du génocide qui pour empêcher les Tutsi de reprendre le pouvoir perdu en 1959 les exterminent systématiquement. Les comparer aux Khmers rouges, c'est sa manière à lui de les diaboliser.