Retour    Menu

France Genocide Tutsi Database

Mise à jour :
12/11/2017
Anglais

Aux Nations-unies, la France a dû s'opposer à une condamnation partisane des seules exactions commises par les forces gouvernementales.

Date : 2 mai 1994
Auteur : Quesnot, Christian
Titre : Note à l'attention de Monsieur le Président de la République. Objet : Votre entretien avec M. Léotard le lundi 2 mai. Situation.
Journal/Source : Présidence de la République (fr)
Fonds : IFM
Commentaire : Dans cette note à François Mitterrrand, le général Quesnot fait allusion à l'action diplomatique de la France pour empêcher le Conseil de sécurité de reconnaître qu'un génocide est perpétré contre les Tutsi par le gouvernement intérimaire rwandais que la France soutient. « Aux Nations-unies, écrit-il la France a dû s'opposer à une condamnation partisane des seules exactions commises par les forces gouvernementales ». Rapportant que « le gouvernement est bien conscient de l'inutilité de ses efforts en cas de victoire du clan tutsi qui ruinerait toute chance d'évolution démocratique et de paix durable au Rwanda et au Burundi », il exprime que la France est engagée dans une guerre raciale contre les Tutsi que ceux-ci sont les ennemis de la démocratie et donc que leurs assassins en sont les défenseurs.

Retour