Retour    Menu

France Genocide Tutsi Database

Mise à jour :
28/07/2017
Anglais

Général Quesnot à François Mitterrand : « Nous disposons des moyens et des relais d'une stratégie indirecte qui pourraient rétablir un certain équilibre »

Date : 6 mai 1994
Auteur : Quesnot, Christian
Titre : Note à l'attention de Monsieur le Président de la République.
Journal/Source : Présidence de la République (fr)
Fonds : IFM
Commentaire : En plein génocide, le président intérimaire rwandais appelle le président Mitterrand. Le général Quesnot lui répond. Obsédé par sa haine des Tutsi, Quesnot estime que le FPR, en passe de chasser les tueurs de tout l'est du Rwanda, est en train de constituer un « Tutsiland » allant de l'Ouganda au Burundi. Les « Hutus majoritaires [...] n'accepteront pas le contrôle tutsi  ». Ne rien faire c'est abandonner toutes les années de coopération avec le Rwanda et c'est risquer d'abandonner d'autres États africains. Aussi il conseille au président d'intervenir : «  A défaut d'une stratégie directe dans la région qui peut apparaître politiquement difficile à mettre en œuvre, nous disposons des moyens et des relais d'une stratégie indirecte qui pourraient rétablir un certain équilibre ». Cette stratégie indirecte sous-entend en particulier des livraisons d'armes et l'envoi de mercenaires ou de forces spéciales du type CRAP (commandos de recherche et d'action en profondeur).

Retour