Retour    Menu

France Genocide Tutsi Database

Mise à jour :
12/11/2017
Anglais

Compte rendu de la rencontre secrète du colonel Rosier avec Augustin Bizimana, ministre de la Défense et Jérôme Bicamumpaka, ministre des Affaires étrangères. Rosier : « Je leur ai dit qu'il serait catastrophique pour leur image que de nouveaux massacres aient lieu »

Date : 25 juin 1994
Auteur : Rosier, Jacques
Titre : Note manuscrite du colonel Rosier au général Le Page
Journal/Source : COS
Fonds : France Int
Commentaire : Cette rencontre révèle que l'opération Turquoise n'est pas neutre et cache une autre opération qui vise au départ à secourir les FAR et le gouvernement intérimaire. Bien qu'il soit dit qu'il n'est pas question de leur fournir des obus pour les canons que Rosier lui-même avait confiés aux FAR en 1992, le ton de la lettre est ambigu. Il laisse transparaître la satisfaction de constater l'union des Rwandais, c'est à dire des Hutu contre le FPR. La connivence apparaît quand il est dit que celui-ci n'a « plus de réalité politique », autrement dit les Tutsi sont tous morts ou presque. Elle éclate aux yeux quand Rosier écrit « les hommes de paille sont tombés », ce qui signifie que les Hutu favorables aux Accords de paix, au partage du pouvoir avec le FPR, ont été assassinés. Rosier ne condamne pas d'éventuels nouveaux massacres mais dit que ça nuirait à leur réputation. Le général Huchon a tenu des propos semblables au colonel Rwabalinda.

Retour