France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour:
20 décembre 2020 Anglais

Pour la première fois, un général reconnaît la « faute » de la France au Rwanda

Fiche Numéro 23993

Numéro
23993
Auteur
Servenay, David
Date
Jeudi 14 mars 2019
Aaaammjj
20190314
Titre
Pour la première fois, un général reconnaît la « faute » de la France au Rwanda
Taille
133210 octets
Nb. pages
5
Source
Type
Article de journal
Langue
FR
Titre rés.
Le colonel Rwagafilita déclare en novembre 1990 au général Varret : « les Tutsis ne sont pas très nombreux, on va les liquider ». Varret avertit sa hiérarchie, mais rien ne change. En 1993, il est évincé du commandement de la Mission militaire de coopération. Il dénonce un lobby militaire.
Résumé
En novembre 1990, le colonel Rwagafilita dit au général Varret « Je vous demande ces armes, car je vais participer avec l'armée à la liquidation du problème. Le problème, il est très simple : les Tutsis ne sont pas très nombreux, on va les liquider ». Rentré à Paris, le général Varret rend compte mais rien ne change. En 1993, il est évincé du commandement de la Mission militaire de coopération par un lobby de militaires proches du président François Mitterrand qui « n'ont pas voulu prendre en compte les risques de cette politique de soutien à Habyarimana ». Malheureusement, ajoute Varret, « l'histoire a prouvé que c'était une faute, plus qu'une erreur, puisque cela a débouché sur un génocide ».