France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour:
27 février 2020 Anglais

Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères : « Les médias sont pour le repentir... des autres »

Fiche Numéro 4976

Numéro
4976
Auteur
Arnauts, Laurent
Date
Mardi 6 décembre 2005
Titre
Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères : « Les médias sont pour le repentir... des autres »
Soustitre
Dans son livre très dérangeant, Noires fureurs, Blancs
menteurs (*), Pierre Péan met en cause l'opposition
libérale et certains journalistes de notre pays pour leur
attitude pour le moins conciliante à l'égard des crimes du
FPR de l'actuel président rwandais, Paul Kagame. En
réaction, les mis en cause soulignent à mots à peine
couverts la responsabilité de la France dans le génocide,
faisant allusion aux allégations selon lesquelles les
interventions notre grand voisin auraient visé le soutien au
régime Habyarimana à tout prix (voir JDM n° 244). Au prix
d'un génocide ? Secrétaire général de François Mitterrand
à l'Elysée à l'époque des faits, Hubert Védrine réagit : ces
accusations monstrueuses veulent occulter le fait que la
France a été le seul pays à essayer de réagir à la tragédie
qui se déroulait sous l'oeil indifférent de la communauté
internationale.
Pages
pp. 12-14
Cote
No 245
Taille
150059 octets
Nb. pages
3
Langue
FR
Résumé
Génocide du Rwanda : Opinion de Hubert Védrine (ancien ministre) sur l'engrenage fatal. Sans la volonté du FPR de prendre le pouvoir à n'importe quel prix, l'engrenage fatal n'aurait pas eu lieu.