Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
29 avril 2022 Anglais

La violence toujours au Rwanda : les rebelles resserrent leur étau sur la capitale Kigali. Combats dans les rues, tueries, pillages

Fiche Numéro 29970

Numéro
29970
Auteur
Piquet, Laurence
Auteur
Mousset, BenoƮt
Date
13 avril 1994
Amj
19940413
Heure
07:30:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 7 h 30
Titre
La violence toujours au Rwanda : les rebelles resserrent leur étau sur la capitale Kigali. Combats dans les rues, tueries, pillages
Soustitre
Les derniers Occidentaux, pour échapper au pire, ont tous été évacués par les militaires français et belges.
Taille
19407 octets
Nb. pages
2
Source
Fonds d'archives
INA
Type
Transcription d'une émission de télévision
Langue
FR
Résumé
- La violence toujours au Rwanda : les rebelles resserrent leur étau sur la capitale Kigali. Combats dans les rues, tueries, pillages.
- Voici les seules images de l'entrée en ville des rebelles du Front patriotique rwandais, à majorité tutsi. Plus de 4 000 hommes bien armés qui veulent rétablir l'ordre à Kigali et qui exigent, pour mener à bien leur mission, le départ de tous les soldats occidentaux.
- Autant dire qu'aujourd'hui tout est réuni pour qu'on assiste à un véritable bain de sang. D'autant plus que les derniers Occidentaux, pour échapper au pire, ont tous été évacués par les militaires français et belges à grande vitesse.
- Même l'ambassadeur de France et tout son personnel ont préféré la fuite. Quant aux troupes françaises, si elles contrôlent encore l'aéroport, elles devraient se retirer dans les jours à venir. Enfin le gouvernement rwandais, bien plus que menacé, s'est réfugié aux abords de Kigali.
- Presque plus de témoin donc au Rwanda, c'est plus facile. Ce matin, des combats ont repris dans la capitale, des combats violents à l'artillerie. Alors que dans l'indifférence les massacres eux aussi se poursuivent.