Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
2 août 2023 Anglais

C'est pour sauver des Tutsi, principale ethnie victime du conflit, que 2 000 soldats français reprennent le chemin du Rwanda

Fiche Numéro 31738

Numéro
31738
Auteur
Leenhardt, √Čtienne
Auteur
Rochot, Philippe
Date
19 juin 1994
Amj
19940619
Heure
20:00:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 20 heures [1:50]
Titre
C'est pour sauver des Tutsi, principale ethnie victime du conflit, que 2 000 soldats français reprennent le chemin du Rwanda
Soustitre
En prélude à cette opération, plusieurs centaines de Hutu et de Tutsi ont pu être évacués grâce à l'initiative de Bernard Kouchner.
Nom fichier
Taille
8582942 octets
Source
Fonds d'archives
INA
Type
Journal télévisé
Langue
FR
Résumé
- Charles Pasqua a dénoncé l'incapacité de la communauté internationale à se mobiliser pour faire cesser les massacres au Rwanda.
- L'hôpital de la Croix-Rouge à Kigali, la capitale, a été touché par trois obus aujourd'hui, tandis que l'opération humanitaire décidée par la France devrait être déclenchée rapidement.
- Ces combattants du Front patriotique rwandais ont juré de s'opposer par les armes à l'intervention de la France. Ils accusent l'armée française d'avoir entraîné les soldats du général Habyarimana qui ont déclenché les massacres. Et pourtant c'est pour sauver des Tutsi, l'ethnie majoritaire dans ce mouvement et principale victime du conflit, que 2 000 soldats français reprennent le chemin du Rwanda.
- C'est dans le Sud-Ouest du pays que se trouve la plupart des populations tutsi. Elles ont fuit les massacres déclenchés par les Hutu en avril dernier. Ces gens sont donc victimes du retrait de l'armée rwandaise qui se replie face à l'offensive du FPR et pousse les populations tutsi vers le Sud-Ouest.
- L'hypothèse la plus vraisemblable pour une intervention française serait par le Zaïre et la ville de Bukavu. Le scénario serait à peu près le même qu'en avril dernier, à la différence que cette fois les troupes françaises seront placées sous mandat de l'ONU pour porter secours non pas à des étrangers mais à des Rwandais.
- En prélude à cette opération, plusieurs centaines de Hutu et de Tutsi pris au piège à l'hôtel des Mille collines à Kigali ont pu être évacués ce matin grâce à l'initiative de Bernard Kouchner. Ils ont pu regagner les régions contrôlées par leurs forces.
- Mais les enfants de l'orphelinat Saint-Michel à Kigali sont toujours bloqués dans l'établissement avec ce volontaire français qui ne veut pas les abandonner, Marc Vaiter. Bernard Kouchner espère qu'ils seront les premiers à bénéficier de l'intervention de la France au Rwanda.
Commentaire
Le JT de 20 heures de France 2 du 19 juin 1994 est visible dans son intégralité ici : https://www.youtube.com/watch?v=pjbfJvjrIZQ