Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
14 novembre 2022 Anglais

Depuis la mort des Présidents rwandais et burundais, les combats ont redoublé de violence entre les deux ethnies, hutu et tutsi

Fiche Numéro 29468

Numéro
29468
Auteur
Lefait, Philippe
Auteur
Lejop, Laurent
Date
8 avril 1994
Amj
19940408
Heure
24:00:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 24 heures [1:38]
Titre
Depuis la mort des Présidents rwandais et burundais, les combats ont redoublé de violence entre les deux ethnies, hutu et tutsi
Soustitre
Il y aurait plus de 400 cadavres entreposés à la morgue de l'hôpital de Kigali. Deux Français ont été tués vendredi [8 avril].
Nom fichier
Taille
4992176 octets
Source
Fonds d'archives
INA
Type
Journal télévisé
Langue
FR
Résumé
- Situation de guerre ce soir au Rwanda. Le Comité international de la Croix-Rouge parle de milliers de victimes. Les ambassades occidentales, à Kigali, finalisent des plans d'évacuation de leurs ressortissants.
- Plus de 1 000 morts en quelques jours selon le Comité international de la Croix-Rouge. La situation au Rwanda empire dramatiquement. Depuis la mort des Présidents rwandais et burundais, les combats ont redoublé de violence entre les deux ethnies, hutu et tutsi. Il y aurait, selon le responsable du CICR dans le pays, plus de 400 cadavres entreposés à la morgue de l'hôpital de Kigali.
- Le chef des Casques bleus belges, sur place, a fait état dans la nuit d'une trêve entre les belligérants. Une trêve qui selon une ressortissante française jointe par téléphone se révèle bien fébrile. Une résidente française : "Nous avons l'impression qu'il y a des éléments incontrôlés parmi les militaires qui profitent de la situation pour se venger eux-mêmes. Même dans le village où nous habitons, il y a une famille rwandaise qui s'était réfugiée et qui a été massacrée entièrement. En deux minutes".
- Environ 17 familles de coopérants français se sont regroupées dans ce village près de Kigali, sans protection particulière.
- Deux Français ont été tués vendredi [8 avril].
- La Belgique et les États-Unis ont pour leur part évoqué une possible évacuation de leurs ressortissants. Tout comme l'ONU, qui vient d'envisager un rapatriement de tout son personnel en poste au Rwanda.