Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
6 novembre 2021 Anglais

À Munigi, la situation des dizaines de milliers de réfugiés est devenue dramatique. Sans eau et dans l'état d'épuisement où se trouvent ces familles, c'est un désastre humanitaire sans précédent qui s'annonce dans les jours et même dans les heures qui viennent

Fiche Numéro 3548

Numéro
3548
Auteur
Hugues, Thomas
Auteur
Marque, Isabelle
Auteur
Ramirez, GĂ©rard
Date
20 juillet 1994
Amj
19940720
Heure
13:00:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 13 heures [2:13]
Titre
À Munigi, la situation des dizaines de milliers de réfugiés est devenue dramatique. Sans eau et dans l'état d'épuisement où se trouvent ces familles, c'est un désastre humanitaire sans précédent qui s'annonce dans les jours et même dans les heures qui viennent
Nom fichier
Taille
9370354 octets
Source
TF1
Fonds d'archives
INA
Type
Journal télévisé
Langue
FR
Résumé
- Au Rwanda des centaines de milliers de réfugiés s'entassent depuis des jours dans la ville de Goma, à la frontière entre le Rwanda et le Zaïre. Pour leur venir en aide, des organisations humanitaires s'installent dans l'urgence. Elles sont un petit peu dépassées il faut dire, car chaque jour, des dizaines, voire des centaines de réfugiés meurent de faim, de soif et de maladie.
- Sur la route qui va de Goma au camp situé plus au nord, c'est un flot ininterrompu de porteurs d'eau. Il faut faire 10 kilomètres au moins pour en trouver malgré la chaleur et la fatigue, malgré la faim. Chaque jour, les morts sur le bord de la route sont plus nombreux. Certains ne sont même pas recouverts. Mais les marcheurs continuent comme des automates.
- La voiture de Médecins sans frontières transporte des médicaments et de l'eau. À son bord, le docteur Yves Coppieters se rend au camp de Munigi pour faire des prélèvements car on craint le choléra. Docteur Yves Coppieters : "Nous sommes dans une région endémique de choléra, en plus en saison sèche. Donc on suspecte fortement cette maladie qui serait une catastrophe dans ce type de camp, avec une telle promiscuité".
- À Munigi, la situation des dizaines de milliers de réfugiés est devenue dramatique. Entre les morts, les mourants, les malades atteints de déshydratation, de dysenterie, de famine, les médecins et les infirmiers du dispensaire sont débordés. La file est interminable, les plus faibles sont à même le sol. Sans eau et dans l'état d'épuisement où se trouvent ces familles, c'est un désastre humanitaire sans précédent qui s'annonce dans les jours et même dans les heures qui viennent.