Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
19 septembre 2022 Anglais

La Chiesa Cattolica, la Francia, le Nazioni Unite nel genocidio dei Tutsi

Fiche Numéro 27233

Numéro
27233
Auteur
Morel, Jacques
Date
7 aprile 2015
Amj
20150407
Titre
La Chiesa Cattolica, la Francia, le Nazioni Unite nel genocidio dei Tutsi
Nom fichier
Taille
102968 octets
Nb. pages
14
Type
Note
Langue
IT
Résumé
L'Église catholique, voulant garder son emprise sur le Rwanda, a répandu la haine raciale et, quand celle-ci s'est transformée en massacres, elle n'a rien fait pour les arrêter et en a défendu ses auteurs. La France a utilisé ce racisme anti-tutsi afin d'étendre sa domination sur le Rwanda. Pour s'y maintenir, elle a soutenu les tueurs jusqu'au bout en sachant dès 1990 que leur but était l'élimination des Tutsi. Elle a utilisé son siège au Conseil de sécurité pour permettre l'accomplissement de ce génocide. Elle a transformé la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide en un chiffon de papier. Mais la présence d'un gouvernement auteur de génocide à la table du Conseil de sécurité constitue aussi un précédent scandaleux pour l'Organisation des Nations Unies. François Mitterrand, prétendant le 22 juin 1994 devant ses ministres, dont une rescapée d'Auschwitz, que "si ce pays devait passer sous la domination tutsie [...] il est certain que le processus de démocratisation serait interrompu", a atteint là le sommet de la perversion. Lui, qui n'a consulté personne d'autre que ses militaires pour nous engager dans cette guerre raciale, a voulu faire croire que la défense de la démocratie dans un autre pays imposait de soutenir les auteurs d'un génocide. Son machiavélisme a fait plus d'un million de morts.