Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
5 août 2022 Anglais

Au Rwanda une quarantaine d'hommes, l'arrière-garde des forces françaises qui avaient évacué nos résidents, sera partie dès ce midi

Fiche Numéro 29946

Numéro
29946
Auteur
Bilalian, Daniel
Auteur
Mavic, Florence
Date
14 avril 1994
Amj
19940414
Heure
13:00:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 13 heures [1:27]
Titre
Au Rwanda une quarantaine d'hommes, l'arrière-garde des forces françaises qui avaient évacué nos résidents, sera partie dès ce midi
Soustitre
Kigali vit dans la terreur : les Hutu craignent à leur tour d'être massacrés par les rebelles tutsi en représailles au carnage des jours précédents.
Nom fichier
Taille
5435176 octets
Source
Fonds d'archives
INA
Type
Journal télévisé
Langue
FR
Résumé
- Au Rwanda une quarantaine d'hommes, l'arrière-garde des forces françaises qui avaient évacué nos résidents, sera partie dès ce midi. Dans la capitale Kigali, on pensait que les deux parties qui s'affrontent allaient se réunir pour la première fois, pour essayer de conclure une trêve. Mais rien n'est sûr.
- Quitter au plus vite Kigali, échapper aux attaques de certains soldats de l'armée gouvernementale, devenue hystériques. Les soldats belges ont dû ouvrir le feu, hier [13 avril], pour protéger les ressortissants étrangers évacués vers l'aéroport. Désormais il ne reste qu'une poignée de Belges, de Français qui ont choisi de rester coûte que coûte dans la capitale rwandaise.
- L'accès à la ville est quasiment impossible, le gros des rebelles du Front patriotique du Rwanda attend aux portes de Kigali que les évacuations d'étrangers soient terminées pour passer à l'offensive. L'armée gouvernementale contrôle toujours le centre de la ville, les faubourgs du sud et l'aéroport. Kigali vit dans la terreur : les Hutu craignent à leur tour d'être massacrés par les rebelles tutsi en représailles au carnage des jours précédents qui a fait des milliers de morts.
- Ces Tutsi réfugiés dans un hôpital sont des rescapés. Pour combien de temps encore ? Ces soldats belges repartiront très vite, n'emmenant avec eux que 18 ressortissants étrangers.
- Les Nations unies qui tentent d'amener les adversaires à négocier envisagent de retirer du Rwanda ses 2 500 Casques bleus.