Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
2 août 2023 Anglais

Les rebelles du Front patriotique s'approchent de Kigali. Ils ont réussi à prendre l'aéroport et le camp militaire de Kanombe

Fiche Numéro 31554

Numéro
31554
Auteur
Amar, Paul
Auteur
Joly, Fran├žoise
Date
22 mai 1994
Amj
19940522
Heure
20:00:00
Fuseau horaire
CEST
Surtitre
Journal de 20 heures [2:18]
Titre
Les rebelles du Front patriotique s'approchent de Kigali. Ils ont réussi à prendre l'aéroport et le camp militaire de Kanombe
Soustitre
Près de deux-tiers du pays serait désormais tenu par les bataillons du Front patriotique.
Taille
5998358 octets
Source
Fonds d'archives
INA
Type
Journal télévisé
Langue
FR
Résumé
- Au Rwanda les rebelles du Front patriotique s'approchent de Kigali. Ils ont réussi à prendre l'aéroport, point stratégique, et le camp militaire de Kanombe, bastion des forces gouvernementales dans la capitale.
- Quand ces derniers obus s'écrasent près de l'aéroport de Kigali, les forces du Front patriotique ont une certitude : cette bataille ils l'on gagnée. Depuis ce matin les pistes d'atterrissage sont entre leurs mains. Mieux encore, ils contrôlent désormais la caserne gouvernementale de Kanombe tout près de là. Une étape décisive vers la conquête de la capitale.
- Si 210 Casques bleus sont toujours présents sur l'aéroport, c'est qu'ils tentent désespérément de négocier l'acheminement d'aide humanitaire en vivres et en hommes.
- Selon les rebelles, les soldats de l'armée gouvernementale ont tenté de s'échapper à bord de ces bus. Stoppés dans leur fuite, nul ne sera jamais ce que sont devenus ces hommes. Et voici les seuls prisonniers exhibés par le Front patriotique : des jeunes garçons, une femme, accusée de faire partie d'une milice gouvernementale qui aurait procédé à des massacres.
- Près de deux-tiers du pays serait désormais tenu par ces bataillons du Front patriotique qui continuent d'avancer sur Kigali, où l'on se bat toujours, comme nous l'a confirmé cette personne par téléphone [il s'agit de Marc Vaiter] : "On est actuellement sous une pluie d'éclats d'obus. On devait être évacués mais malheureusement cela n'a pas été possible. À l'heure actuelle, on se sent vraiment très menacés".
- Et ce soir ce pays peut-il encore espérer, attendre ? 10 à 40 000 cadavres rwandais viennent de s'échouer dans ce lac, le lac Victoria en Ouganda, déclaré aujourd'hui sinistré sur plusieurs kilomètres.
Commentaire
Le JT de 20 heures de France 2 du 22 mai 1994 est visible dans son intégralité ici : https://www.youtube.com/watch?v=vqTxqfqNiwI