Page d'accueil
France Génocide Tutsi France Génocide Tutsi
Mise à jour :
10 août 2022 Anglais

Rwanda, les mercenaires invisibles

Fiche Numéro 29783

Numéro
29783
Date
24 mars 2022
Amj
20220324
Titre
Rwanda, les mercenaires invisibles
Soustitre
Les archives de la DGSE délaissées par la commission Duclert
Taille
2601995 octets
Nb. pages
18
Source
Type
Rapport
Langue
FR
Résumé
Le mercenaire français Bob Denard serait envoyé par la famille Habyarimana pour tenter d'inverser la situation militaire compromise par la prise du camp militaire de Kanombe par le FPR. Le gouvernement français en est informé. Entre autres personnes destinataires de cette note DGSE du 30 mai 1994, le chef d'état-major particulier Christian Quesnot, le conseiller aux affaires africaines Bruno Delaye et le chef de la mission militaire Jean-Pierre Huchon au ministère de la Coopération.
Commentaire
Invitée à venir séjourner à Paris, la famille Habyarimana n'a pas pu contacter de son propre chef le mercenaire Bob Denard. Celui-ci intervient dans le cadre des actions indirectes au secours de nos alliés prévues par la note du général Quesnot à François Mitterrand et des entretiens qu'a eus le général Huchon avec le colonel Rwabalinda. L'appel à Denard montre qu'il y a eu un accord pour garder le Rwanda dans l'orbite française entre l'Élysée et Jacques Foccart, donc entre François Mitterrand, Jacques Chirac (qui reprendra Foccart à son service en 1995) et Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement d'Edouard Balladur. Jacques Foccart dit que Bruno Delaye l'appelait et qu'il avait de bonnes relations avec Jean-Christophe Mitterrand, prédécesseur de Delaye.