France Génocide Tutsi

Base de données sur le rôle de la France

dans le génocide des Tutsi

Mise à jour : 15 juillet 2018
5474 documents chargés
Anglais
Rubriques Documents remarquables Nouveautés

Alors que de prétendus experts affirment que le génocide des Tutsi n’a pas été préparé avant le 6 avril 1994, il faut écouter la voix de Jean Carbonare qui, revenant du Rwanda, alertait les téléspectateurs le 28 janvier 1993 sur les massacres des hommes tutsi et sur le soutien apporté par la France aux tueurs

Monique Mas
Paris-Kigali 1990-1994 - Lunettes coloniales, politique du sabre et onction humanitaire pour un génocide en Afrique
Éditions Karthala, 1999

La France au cœur du génocide des Tutsi de Jacques Morel

Version v2.21, 8 juin 2018, 65 Megs, 1596 pages

L’aveu d’Hubert Védrine à la commission de la Défense nationale et des Forces armées, Assemblée nationale, 16 avril 2014

1933 Pagès, Albert
Au Ruanda, sur les bords du lac Kivu (Congo belge). Un royaume hamite au centre de l’Afrique. T. I

Dans « Un royaume hamite au centre de l’Afrique », le père Pagès, influencé par De Gobineau, écrit l’histoire du Rwanda en terme de races. « Le mot “Hamites” sert à désigner les Batutsi. La communauté d’origine des Hamites avec les Sémites (Egyptiens ou Abyssins) semble hors de conteste. » (p. 5)

24 mars 1957 Kayibanda, Grégoire
Note sur l’aspect social du problème racial indigène au Ruanda (Le manifeste des Bahutu)

« Le départ de l’Européen pourrait réduire [le Muhutu] dans une servitude pire que la première ».

6 juin 1961 De Lacger, Louis
Ruanda

Dans cette histoire du Ruanda, le chanoine de Lacger définit des stéréotypes qui alimenteront la propagande génocidaire. « Les batutsi sont, à n’en pas douter, les derniers venus au Ruanda [...] Leur suprématie n’est pas contestée. A quoi tient-elle ? A trois éléments : l’un racial, leur supériorité de type physique [...] ; l’autre économique : ce sont des magnats, dont la richesse est constituée par de grands troupeaux de bovins [...] ; le troisième politique : ce sont des hommes nés pour le commandement. » (p. 51)

11 octobre 1990 Lanxade, Jacques
Note à l’attention de Monsieur le Président de la République. Objet : RWANDA - Situation

La France est en guerre contre les « forces tutsies ».

décembre 1990 
Kangura no 6 : L’Appel à la conscience des Bahutu, suivi des Dix Commandements

L’Appel à la conscience des Bahutu, suivi des Dix Commandements du Muhutu. « Les Bahutu doivent cesser d’avoir pitié des Batutsi ».

21 septembre 1992 Nsabimana, Deogratias
Définition et identification de l’ENI

« L’ennemi principal est le Tutsi [...] qui n’a jamais reconnu et ne reconnaît pas encore les réalités de la Révolution Sociale de 1959 et qui veut reconquérir le pouvoir ».

11 mars 1993 Martres, Georges
TD Kigali 11 mars 1993 - Position du CDR sur les accords de Dar es-Salaam

L’ambassadeur de France partage le point de vue de la Coalition pour la Défense de la République (CDR) qui juge que le président Habyarimana est « usé » et « a finalement tout raté ».

May 2, 1994 Keating, Colin
Security Council : Rwanda

La France et le Rwanda font retirer de la déclaration du Président du Conseil de sécurité la phrase affirmant que les forces gouvernementales étaient responsables de l’essentiel des massacres.

6 mai 1994 Quesnot, Christian
Note à l’attention de Monsieur le Président de la République

En plein génocide, alors que le FPR chasse les tueurs de l’est du Rwanda, le général Quesnot s’inquiète de la création d’un « Tutsiland » avec l’aide anglo-saxonne et écrit au président Mitterrand : « Nous disposons des moyens et des relais d’une stratégie indirecte qui pourraient rétablir un certain équilibre ».

26 septembre 1933 Servranckx, André
Territoires du Ruanda Urundi. Résidence du Ruanda. Territoire d'Astrida. “Rapport de Sortie de Charge. Etabli par M. Servranckx André, Administrateur Territorial de Ière Cl. [Première Classe]. ayant administré le Territoire d'Astrida depuis le 27 Aout 1932.” 69 pages.

« On peut écrire que distinction “Batutsi - Bahutu” ne comporte pas aux yeux de l’indigène, comme pour nous, une distinction de race, mais de richesse et d’influence. Un Muhutu détenteur de vaches est un Mututsi ».

11 mars 1994 Claes, Willy
Livraison d’armes [par la France]

80 tonnes d’obus, roquettes, mortiers, la France poursuit ses livraisons d’armes aux FAR à Kigali en dépit des accords de paix d’Arusha. Willy Claes, ministre belge des Affaires étrangères, rapporte que le secrétaire général des Nations Unies s’en inquiète.

5 mai 1994 Haesendonck, Yves
Rwanda - Conférence de presse

La visite à Paris du ministre des Affaires étrangères rwandais avait pour but de demander à la France de décrypter la boîte noire de l’avion abattu.

6 mai 1994 Goblet
Entretien avec l’ambassadeur Marlaud

En visite à Dar-Es-Salaam, l’ambassadeur Marlaud dit à son homologue belge, qu’il “leur” avait conseillé de prendre Twagiramungu comme Premier ministre.

12 mai 1994 Goblet
Entretien avec M. A. Gasana, ancien Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Rwanda

De son entretien avec M. A. Gasana, ancien Ministre des Affaires étrangères du Rwanda, l’ambassadeur de Belgique à Dar Es-Salaam retient que la culpabilité de la garde présidentielle et de l’armée rwandaise dans l’assassinat du président Habyarimana et les massacres qui ont suivi ne fait pratiquement aucun doute.

9 août 1994 Goblet
Rwanda : Situation à Kigali le 6 et le 7 avril 1994

Le major Ntambabazi Charles, commandant la compagnie de transports à Kanombe, révèle que deux compagnies paras-commando ont été déplacées du camp de Kanombe au camp de la Garde présidentielle à Kimuhurura le 1er ou le 2 avril 1994.

2 septembre 1994 Artiges, Guy
Audition de François Nzabahimana

L’ex-capitaine Barril a rencontré fin mai - début juin 1994 des membres du gouvernement rwandais à Gisenyi. Il a été introduit par le colonel Serubuga. Il était accompagné par trois mercenaires de « race » blanche dont un spécialiste du tir mortier.

8 juillet 1998 Quilès, Paul
Audition de M. le Préfet Claude Silberzahn, directeur général de la DGSE (1989-1993) (huis clos)

La DGSE avait regretté, dès 1991, l’engagement croissant de l’appareil militaire français dans l’affaire du Rwanda et préconisé par écrit et par oral, dès 1992, le désengagement militaire de la France.

18 septembre 2008 Minnaert, Stefaan
Les Pères Blancs et la Société Rwandaise durant l’Époque Coloniale Allemande (1900 -1916). Une rencontre entre cultures et religions, in Les Religions au Rwanda, défis, convergences et compétitions, Actes du Colloque International des 18-19 septembre 2008 à Butare/Huye, Editions de l'Université Nationale du Rwanda, Septembre 2009, pp. 53-101.

Stefaan Minnaert, ancien bibliothécaire de la maison des Pères blancs à Rome, révèle les documents originaux, quelque peu différents de l’histoire sainte racontée pour l’édification des chrétiens. On apprend ici qu’à la mission de Rwaza en 1904, le père Léon Classe, futur évêque du Rwanda, ne dédaignait pas de recourir aux armes à feu pour punir les indigènes qui refusaient de travailler à la construction de la mission. Ce recours à la force n’est pas étranger à la mort du père Loupias en 1910.

6 septembre 2013 Minnaert, Stefaan
Musinga et les Pères Blancs : Rapport politique confidentiel du 24 Mars 1918

Ce rapport d’un officier belge de 1918 montre les tentatives du Mwami Musinga pour préserver son pouvoir alors que son pays est assailli par les Européens. Menacé par les Belges venant du Congo, il a accepté la domination allemande. Mais les Belges avec leur Force publique chassent les Allemands du Ruanda-Urundi en 1916. Ils mettent le Mwami en prison pour trahison, puis se ravisent. Le pays est dévasté par la guerre. Les Pères blancs, dont beaucoup sont Français, accueillent les Belges à bras ouverts. Ils vont encore augmenter leur pouvoir au détriment des autorités traditionnelles. Le Mwami confie ici ses griefs contre eux. Il demande qu’ils se cantonnent dans leur religion et cessent de s’occuper des affaires du pays.

Interrogation de la base de données

Email : contact@francegenocidetutsi.org